Encore une fois, nous nous sommes bien joués de Mr Météo. Il annonçait de la pluie verglaçante, de la neige fondante, rien n'a su nous décourager de prendre le départ vers Fosses. Et quelle bonne idée, car nous avons eu un temps magnifique. Ni neige, ni pluie, mais un soleil bas et des températures hivernales. Idéal pour se revigorer et sortir doucement de la torpeur de l'hibernation.

                               Au rendez-vous, Julien, Mateja, Mireia, Elisenda, David et nous. Tout le monde à l'heure, voire même à l'avance, Un bon café et un croissant, pour se donner du courage et nous voilà partis à travers les rouwales médiévales de Fosses, droits vers le soleil d'hiver.

Les prairies succèdent aux forêts. Nous croisons plusieurs anciennes fermes et leurs vigilants gardiens palmés. Nos pieds foulent les routes de campagnes enneigés, les sentiers dont la boue est heureusement gelée. Et même parfois, longeant des champs fraîchement semés sur la piste d'un animal sauvage..

Rien ne nous arrête. Tels des cabris, nous évitons les flaques les plus profondes et traversons les gués.

Les joyeux bavardages réchauffent le coeur, bientôt rejoints dans son entreprise par une délicieuse soupe au potiron, à la pause de midi.

Nos pas nous portent ensuite aux abords du Lac de Bambois, gelé et saupoudré de légers flocons. Après quoi, nous embarquons à la station Bambois-Plage de l'ancienne ligne n°150 Athus - Meuse (supprimée en 1983) pour rejoindre Fosses.




Débarquement à l'ancienne usine. Nous regagnons le Collégiale de Saint-Feuillien. La journée se clôture par une petite bière d'abbaye dans une taverne archi-locale.



Le reste des photos dans les albums :

L'album de Mateja

Notre album Picasa