Mes premiers coup de pédale furent campagnard. Afin d'éviter le trafic de ma rue (il y passent 3 ou 4 véhicule à l'heure), mon vélo fut exodé chez mes grands-parents. Je ne le retrouvai qu'au début des vacances. Proche du plateau des Hautes Fagnes et de l'Hertogenwald, mes débuts furent montagnards et heureux. A la fin de l'été, je décidé de rentrer à vélo à Bruxelles. Ce fût une grande entreprise : près de 130km en une étape... J'arrivai fatigué et heureux, et mon prestige à l'athénée grandit : faire une telle performance sur un vélo dont le poids était le tiers du mien impressionna mon prof de gym.

The InfoVisual.info site uses images to explain objects.

A 18 ans, je commençai à économiser pour m'acheter une Vespa, qui m'aurait ouvert les routes vers l'étranger. En trois ou quatre ans, la somme, agrémentée de quelques cadeaux, (lors des distributions de prix) serait réunie. Et puis, un jour, j'ai converti les économies Vespa en une bague de fiançailles. Je n'ai jamais fait un meilleur placement.

R.S